Accident terrible en escalade

Tragédie en escalade

Tragédie en escalade

Les faits ci-dessous ne sont malheureusement pas une fiction mais des faits bien réels.

C'est l'été 2017, deux de nos amis cafistes décident d'aller grimper au rocher de Chateau Arnoux. Deux cordées sont présentes et ils commencent dans les voies faciles du 4 vers le 5.

Une cordée est sur la voie à côté d'eux dans une voie en 5c très pratiquée dans ce secteur.

La voie est longue et l'assureur ne voit pas le grimpeur sur les 3 à 4m de la fin de la longueur.

Nos cafistes viennent de terminer une voie en 5b, le grimpeur est en train de se désencorder. Ils ne font pas particulièrement attention à la cordée voisine lorsqu'ils entendent une corde filer et l'assureur voisin dire « merde, merde... »

Regardant vers le haut, ils voient le grimpeur tomber la tête en bas, heurter une vire, perdre son casque et s'arrêter à quelques centimètres du sol.

Il semble que son assureur ait pu retenir la corde et ait pu éviter l'impact au sol.

Sur le coup, c'est la stupéfaction, 10 secondes avant de réagir mais rapidement, une grimpeuse pompier sur une autre cordée intervient sur le blessé, prévient les secours et lâche ces mots terribles : « Je suis en train de perdre le pouls ». Malgré le massage cardiaque prodigué par la pompier, relayée par notre ami cafiste, la personne décède avant l'arrivée des secours.

Que s'est il passé ?

D'après la gendarmerie, l'assureur a entendu « relais vaché » et a dit « attends je prends mes gants » et il a donc lâché la corde »

Manifestement le grimpeur n'était pas vâché.

Il n'y avait pas de problèmes de matériel, baudriers, dégaines quasi neuves, corde récente (un peu fine).

L'erreur voire même les erreurs sont bien humaines :

Manifestement l'échange de paroles entre assureur et grimpeur était incomplet.

L'assureur a lâché la corde pour prendre ses gants (même si on est sur qu'on peut lâcher la corde... on ne la lâche pas !!).

Pas de vérification par le grimpeur qu'il était pris sec.

Il est impossible de rattraper la corde qui file dans un réverso.

L'utilisation d'un megajul, d'un grigri ou d'un autre autobloquant est une sécurité supplémentaire.

Par la suite, pour nos amis cafistes, un d'eux a eu plus de réticence pour retourner à la falaise. Il y est retourné et il n'a pas eu de problème pour grimper mais par contre il était très stressé lorsqu'il assurait.

Que vous dire, amis cafistes... ?

Nous ne sommes pas des donneurs de leçon.

Il faut simplement respecter les règles de sécurité que nous essayons de vous apprendre lors des séances d'initiation.

Avec l'habitude, c'est souvent que l'on en néglige parce qu'il ne s'est jamais rien passé, parce que j'ai confiance en mon collègue, parce que ça fait 10, 20, 30 ans que l'on grimpe ensemble…
Mais non, la sécurité ne se néglige pas.

Si vous avez oublié ou que vous souhaitez réviser, inscrivez vous aux prochaines sessions d'initiation escalade.

CLUB ALPIN FRANCAIS HAUTE PROVENCE
CENTRE DESMICHELS
1 BD MARTIN BRET
04000  DIGNE LES BAINS
Contactez-nous
Tél. 04 92 31 07 07
Permanences :
04 92 31 07 07 vendredi 18h00 à 19h30
Agenda